Select Page
  • WHAT IS HIVE?

    HIVE is the result of 20 years of tested, industry-leading innovation – bringing together an integrated suite of solutions and services designed to add value and productivity to your business.
    What is SMART?
  • HIVE APPROACH

    Every business has a unique set of needs that their technology infrastructure supports. Which is why we start by listening – allowing us to provide a custom solution that’s right for you.
    Strategize Deploy Design Optimize

« Qu’y a-t-il dans un nom? » Cette question, bien que posée par Shakespeare il y a des centaines d’années, est toujours matière à débat aujourd’hui. Dans le monde de l’immobilier, les conventions de nommage portent souvent à penser qu’un nom signifie à la fois tout et rien. Et cette réflexion soulève une autre question : que représente un nom pour votre entreprise? Pour RYCOM, l’importance d’un nom réside dans sa faculté de vous simplifier la vie. C’est ce que nous appelons la théorie de la simplicité de HIVE, soit la conviction que le moyen le plus sûr d’ajouter de la valeur à votre infrastructure technologique – le secret de l’innovation –, c’est de la simplifier. Cette théorie oriente chacune de nos actions, mais aussi notre rapport aux conventions de nommage et au respect des normes de l’industrie, deux composantes essentielles pour établir une stratégie de bâtiment intelligent qui soit concurrentielle et à l’épreuve du temps.
Quelle est l’importance des conventions et normes de nommage? Nous tâcherons de répondre à cette question – et à d’autres – en examinant les tendances en la matière, la manière dont elles façonnent et ébranlent le monde de l’immobilier ainsi que les normes les plus répandues.
 
« Qu’y a-t-il dans un nom? »
 

 
Avant d’aborder les tendances technologiques qui guident notre industrie, voyons d’abord pourquoi il faut nommer et classer les données. Imaginez le scénario suivant. Un jour, on vous demande de sortir un dossier pour trouver des idées. Vous avez le choix entre deux classeurs, l’un rempli de dossiers étiquetés selon le thème et le domaine (source de données A), et l’autre rempli de dossiers non étiquetés (source de données B). Par où commencez‑vous votre recherche? La réponse coule de source : le classeur de dossiers étiquetés. Mais penchons-nous sur le pourquoi du comment.
On voit ici toute l’importance du nommage : c’est la première étape pour convertir des données en renseignements. Le choix d’un nom est un détail, mais un détail ô combien important dans la transmission de l’information. Une donnée ne veut rien dire sans un nom pour indiquer sa nature exacte. Le nommage des données, les conventions suivies, l’information communiquée, tout ça détermine s’il s’agit de renseignements utiles à l’atteinte des résultats opérationnels.
L’industrie de la technologie des bâtiments intelligents suit de nombreuses conventions de nommage, mais aussi des tendances qui façonnent et bousculent ces conventions. Dans les prochains paragraphes, il sera question de quelques conventions de nommage qu’il vaut la peine de connaître si vous envisagez des stratégies intelligentes pour votre entreprise. Le choix de conventions de nommage adéquates et le respect des normes s’avèrent indispensables pour, d’une part, établir une stratégie concurrentielle et viable, et d’autre part, respecter les exigences de conformité ou de gouvernance de votre organisation en ce qui concerne la dépendance à un fournisseur unique.
 
Le protocole IP évolue pour répondre à la demande
Depuis 25 ans, le protocole IP est le protocole de communication par excellence pour transférer des données et connecter les gens et les lieux au moyen de réseaux filaires et non filaires. Protocole organisé et bien compris, l’IP offre aux entreprises un avantage incomparable : la possibilité de choisir elles-mêmes leurs fournisseurs de matériel, de logiciels et de services. Le protocole IPv4, soit la quatrième génération de l’IP, est la norme mondiale actuellement utilisée pour attribuer une adresse (nom et coordonnées) à une destination ou à un appareil connecté à un réseau utilisant l’IP. Le protocole IPv4, grâce à la dimension de son espace d’adressage, assure une circulation aisée des données entre les réseaux. Toutefois, avec l’essor de l’Internet des objets, son espace d’adressage ne tardera pas à manquer : alors qu’une multitude de périphériques sont déjà branchés à Internet, voilà que s’ajoutent d’autres appareils qui ont chacun besoin de leur propre adresse IP.
C’est donc le besoin d’élargir l’espace d’adressage qui a conduit à la création de l’IPv6, la sixième version de l’IP, qui contient 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 adresses externes uniques. Il va sans dire que l’IPv6 fera l’affaire pour un bon moment! Les réseaux connectés aux protocoles IPv4 et IPv6, capables d’héberger une foule de périphériques dotés d’une adresse unique, sont fin prêts pour l’explosion de l’Internet des objets. Cela dit, plus la capacité d’adressage est grande, plus il est difficile de gérer les adresses uniques (les données), et plus se fait sentir la nécessité d’adopter une stratégie de nommage pour convertir les adresses en renseignements utiles. C’est là que le projet Haystack prend tout son sens.
 
Le projet Haystack, la solution pour créer des normes industrielles en matière de nommage et de définitions
En mai 2014, un groupe de chefs de file de l’immobilier ont créé le projet Haystack, dont la mission a été définie comme suit :
« Le projet Haystack vise à simplifier, au moyen d’un code source libre, l’utilisation des données générées par l’Internet des objets. Nous normalisons les modèles de données sémantiques et les services Web afin qu’il soit facile de tirer profit du flot de données transmises par les appareils intelligents, omniprésents dans les maisons, les immeubles, les usines et les villes. Le projet sert aux systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments, aux systèmes d’économie d’énergie, aux systèmes CVC (chauffage, ventilation et climatisation), aux systèmes d’éclairage et à d’autres systèmes liés à l’habitat. »
Le projet Haystack a entraîné la propagation de pratiques d’étiquetage conformes aux définitions et aux conventions de nommage de l’industrie concernant les technologies, les opérations et les systèmes relevant de tous les types d’immobilisations. L’étiquetage injecte une dose d’ordre et de discipline dans la gestion des technologies et systèmes d’un bâtiment intelligent ou portefeuille immobilier, aidant les exploitants à prendre la décision d’agir ou non.
Le grand avantage du projet Haystack est sa formule de type « standard ouvert » accessible à tous, qui s’avère incontournable quand il s’agit d’explorer des stratégies de bâtiment intelligent et de protéger des actifs et investissements à long terme. Lorsque sont appliquées des conventions de nommage reconnues dans l’industrie – à la fois par les fournisseurs de marchandises et les fournisseurs de services –, le personnel responsable des bâtiments peut se déplacer aisément d’une adresse à l’autre, sachant qu’un problème « mineur », « majeur » ou « grave » signifie la même chose partout. Ainsi, si des employés doivent s’attaquer à un problème « grave » dans un nouveau bâtiment, ils n’auront pas à chercher une aiguille dans une botte de foin, et ils seront donc très efficaces.
 

 
Vous envisagez une stratégie de bâtiment intelligent? L’une des premières étapes devrait être d’établir une convention de nommage à l’aide d’Haystack. Et vous pouvez le faire n’importe quand.
 
BACnet + IPv4/6 + Haystack ‘ le trio gagnant quand il s’agit de bâtiments intelligents
 

 
BACnet est un protocole de communication qui régit les réseaux d’automatisation et de contrôle des bâtiments. Exploitant des protocoles normalisés de base pour les systèmes de bâtiments, il forme un trio gagnant avec IPv4/6 et Haystack quand il est question de bâtiments intelligents. D’ailleurs, BACnet est aujourd’hui indispensable à l’exploitation des bâtiments intelligents : il assure l’interopérabilité des systèmes, c’est-à-dire leur capacité à fonctionner en synergie pour le confort, la joie et la sécurité des occupants. Sans ce facteur clé, l’automatisation ou le contrôle des bâtiments est impossible. Accepté par plus d’un millier d’entreprises de l’immobilier, le protocole BACnet constitue une norme évolutive, accessible à tous, durable et garante du futur.
À l’aide d’un service d’intégration d’élite en matière de bâtiments intelligents, une entreprise peut combiner le protocole IP, Haystack et BACnet pour concevoir, créer, édifier et exploiter un bâtiment intelligent concurrentiel et conforme aux normes. Comme c’est le cas pour Haystack, BACnet peut être intégré au fonctionnement d’un bâtiment à tout moment. Il suffit de demander à vos fournisseurs de tenir compte de BACnet et de l’intégrer au bâtiment si vous effectuez des rénovations partielles. Bien trop souvent, la loi du moindre effort nous séduit dans le court terme, et on en ignore les conséquences à long terme. Le conseil de RYCOM : ne cédez pas à cette tentation. Pensez à vos investissements et faites ce qu’il faut pour augmenter le revenu net d’exploitation et le taux de capitalisation.
 
Wireless technology trends are changing how we connect IoT and building systems
On constate mille et une formidables avancées dans l’univers des technologies sans fil, qui se traduisent par le déploiement – et le redéploiement – rapide des appareils de l’Internet des objets. LoRaWAN est un nouveau protocole conçu pour les appareils sans fil à faible consommation énergétique utilisant des bandes de fréquences à usage libre (sans licence). Là où les réseaux filaires (cuivre, fibre, etc.) ne conviennent pas, cette solution de rechange a tôt fait de charmer. Comme les autres technologies recommandées dans le présent article, LoRaWAN est un protocole en format ouvert, utilisé par une centaine de fournisseurs de l’Internet des objets, nouveaux et établis, pour créer des appareils et des capteurs novateurs. Pour en savoir plus, consultez le site de LoRa Alliance, un groupe de membres qui collaborent et partagent leurs expériences pour assurer le succès du protocole LoRa.
Autre nouveauté tout aussi intéressante : la quatrième et la cinquième génération de réseaux sans fil, plus grands moteurs de la promotion et de l’usage des appareils de l’Internet des objets pour aujourd’hui et demain. L’équipe talentueuse de Mpirical a créé une image très parlante pour montrer comment les réseaux sans fil continuent de dicter les tendances technologiques dont il est question dans le présent article, et ainsi mettre en lumière l’importance grandissante des conventions de nommage et du respect de normes publiques.
 

 
Il est évident que les technologies, qui se multiplient sans cesse dans les bâtiments et les collectivités et deviennent omniprésentes dans nos vies, se complexifieront dans les cinq à dix prochaines années. Toujours tournée vers l’avenir, RYCOM fait en sorte que les services HIVE respectent les normes et les conventions de nommage pour assurer la viabilité des bâtiments, des collectivités et des villes pour les années à venir.
—-
Vous aimeriez en savoir plus sur les services et solutions HIVEMC de RYCOM? Contactez dès maintenant l’un de nos spécialistes des ventes à aidehive@rycom.com ou au 1 877 927-9266. Nous avons l’expertise qu’il vous faut en matière de bâtiments intelligents!